Comment réduire son stress au travail ?

Pour diminuer notre niveau de stress, il faut déjà comprendre son fonctionnement.

Quelles sont les différentes phases du stress, comment les repérer ?

Quelles en sont les conséquences du stress au travail ?

Le Stress, à quoi ça sert ?

Le stress existe depuis la nuit des temps, il a pour but de nous protéger face à une situation dangereuse…

Fuir ou combattre !

Pourtant, face à un évènement majeur notre corps sécrète des hormones pour que nous puissions passer à l’action.

C’est pourquoi, nos muscles se tendent soit pour courir soit pour combattre. Nos sens sont en alertes pour analyser la situation et donc mettre en place la solution adaptée.

Les différentes phases du stress

La phase d’alerte

Quand une situation est analysé comme dangereuse par la suite, cela va engendrer plusieurs mécanismes :

– accélération du rythme cardiaque
– accélération de la fréquence respiratoire
– respiration haute (thoracique)
– sécrétion de cortisol, adrénaline et noradrénaline
– augmentation de la tension musculaire
– le foie synthétise du glucose pour apporter de l’énergie
– augmentation de la tension artérielle

La phase d’alerte dure de quelques minutes à une heure.

Ensuite, une fois en sécurité, l’organisme retrouve son fonctionnement normal.

C’est le retour à l’homéostasie.

La phase de résistance

De nos jours, le stress est présent dans notre quotidien.

Premièrement, par des stimuli extérieurs : liés aux difficultés au travail, aux conflits avec son conjoint et également aux disputes des enfants.

Deuxièmement, nous générons notre propre stress : par nos fixations cognitives, nos pensées ruminantes.

Alors nous allons mettre en place une stratégie d’adaptation.

En conséquence, notre mental va chercher à raisonner le stress et à enfouir nos émotions. Mais cela va avoir des répercussions nocives sur notre corps et nos comportements.

Cela se manifeste par des douleurs ostéo-musculaires, une baisse des défenses immunitaires (on devient plus sensible aux virus), des symptômes somatiques .

Cependant, la focalisation sur la source du stress renforce ses mécanismes, et entraine à terme une hypervigilance.

Donc l’attention, la concentration et de la mémorisation diminuent pouvant engendrer un accident de la vie.

La phase d’épuisement

Parce que nous n’avons pas réagi le corps aidé par l’inconscient va entrainer une immobilisation. L’individu est dans l’incapacité de fonctionner ainsi.

– dépression
burn out

Le stress au travail

Comment le stress se répercute au travail ?

  • Dégradation du climat social, de l’ambiance de travail
  • Démotivation et dégradation de la qualité du travail
  • Augmentation de l’absentéisme et des accidents de travail
  • Atteinte de l’image de l’entreprise

En conclusion, pour gérer le stress il faut être à l’écoute de notre corps et trouver des solutions simple, rapide et efficace pour limiter son accumulation.