Améliorer le bien-être des salariés et des étudiants du milieu médical ainsi que la qualité de vie au travail voilà ma Mission.

Pour définir de manière précise et adaptée mon projet, je vous ai sollicité par le biais d’un questionnaire.

L’objectif de ma démarche : confirmer mes hypothèses de problématiques et découvrir les solutions déjà en place .

La finalité de cette enquête : ajuster mon projet pour vous soutenir au quotidien dans vos établissements.

En effet, améliorer la qualité de vie au travail et le bien-être des salariés et des étudiants du milieu médical est pour moi un enjeux prioritaire.

Cette quête de sens s’est accentuée au cours de l’année 2020 même si elle m’a accompagnée de nombreuses années.

Envoie des questionnaires

Début novembre 2020, j’ai envoyé mon questionnaire à mon réseau, ainsi qu’à des IFSI et à la FAC de médecine de Lyon.

Ensuite, j’ai élargi mon enquête auprès des établissements de santé du bassin lyonnais jusqu’à Saint Etienne.

Vous avez également pu voir plusieurs post sur LinkedIn vous invitant à participer à l’élaboration de mon projet en répondant au questionnaire.

Au total, j’ai envoyé plus de 30 mails et j’ai eu 9 retours dont 1 d’un institut de formation aux soins infirmiers.

Hypothèses versus réalité

Tout d’abord, les chiffres très parlant de la situation au sein de ces établissements de santé fin 2020 :

– les tensions, le stress et une ambiance de travail dégradée sont présentent dans 77,8% des retours
– les difficultés de recrutement dans 44,4%
– les arrêts maladies récurrents, les signes d’épuisements professionnels mais également le turn- over important représentent chacun 33,3%
– le burn out est retrouvé à hauteur de 11,1%

Concernant les instituts de formation la situation est également alarmante :

Les étudiants sont stressés, épuisés, inquiets.

Depuis la crise sanitaire, ils se questionnent sur leur choix de carrière et certains songent même à arrêter leurs études.

En outre, ces problématiques sont rencontrées plusieurs fois par mois 55,5% pouvant aller jusqu’à plusieurs fois par semaine 22,2%.

Les solutions existantes

8 répondants sur 9 ont mis en place des solutions pour remédier à ces difficultés, cependant elles n’ont pas résout les problématiques de départ ou partiellement.

Seulement 3 établissements ont vu un impact bénéfique sur la situation d’origine.

En première place les solutions mentionnées sont :
– la revalorisation du salaire pour 44,4%
– l’achat de matériel 44,4%
– mise en place de groupe de la parole ou de la pratique 44,4%

En seconde position :
– l’augmentation des effectifs 22,2%
– présence d’un espace de pause zen 22,2%

Et dernier lieu:
– de la méditation personnel 11,1%
– de l’ostéopathie 11,1%
– du RESC 11,1%
– du soutien pédagogique 11,1%
– séance de massages 11,1%

Seulement 1 établissement a associé une augmentation de ces effectifs, de l’achat de matériel et une approche corporelle par le massage.

En conséquence, cela lui a permis de résoudre les difficultés rencontrées au départ . Et pourtant il souhaiterait apporter une reconnaissance du travail par des actions complémentaires.

  • L’efficacité de ces solutions

Deux établissements disent avoir répondu à leur problématique de départ . Cependant ils sont intéressés par d’autres approches.

  • Le budget

66,6% des établissements allouent un budget supérieur à 1000€/an

33,3% moins de 500€/ an

Mes solutions

Au cours de l’année 2020, je me suis formée à diverses techniques de massage et techniques de lâcher prise pouvant être proposées en établissement de santé.

– le massage californien aux huiles

– la réflexologie et massage des mains

– le massage Amma assis

– des ateliers Do In auto-massage

– le massage Dien Chan

– des ateliers de sophro- relaxation

  • L’intérêt suscité par ses prestations

Mais au moment de l’élaboration du questionnaire, je n’ai pas pu proposer l’ensemble de mes prestations.

En effet, deux formations ont été repoussées à cause des règles sanitaires.

Cependant en basant mon enquête sur ce qui était envisageable de proposer, voilà ce qui intéressaient les établissements par ordre décroissant :

– Les massages Amma assis en individuel 25 points
– Les séances en groupe de sophro- relaxation 24 points
– Les ateliers d’automassage Do In 21 points
– Les séances de méditations guidées 20 points
– Les massages californiens du dos aux huiles 16 points.

En tout, 7 répondant sur 9 pensent que ces prestations pourraient être meilleure que celles déjà en place

  • Les points forts de ces solutions

De manière collective, il ressort que ces moments apporteraient je cite : « de la détente, un temps pour se recentrer sur soi, s’évader et apporter une ambiance plus zen ».

Mais également de lancer un message fort « On prend soin de vous », donc un message de reconnaissance, de valorisation.

Et d’un autre côté, la possibilité de pouvoir refaire seul la séance chez soi donc en dehors des temps déjà aménagés.

Tous les établissements, même l’institut de formation en soins infirmiers envisagent la possibilité de mettre en place ces temps de bien-être.

  • Les points faibles

Contrairement aux idées reçues, le financement n’apparaît qu’une seule fois dans les retours.

Un tier évoque le manque de temps, se demande comment pérenniser ces actions dans le temps et notamment comment organiser ces moments de bien-être.

Un seul trouve ces actions lourde à mettre en place et s’interroge sur un manque d’espace dans ces locaux.

Pour résumer, le temps et l’organisation sont deux points mis en avant.

A l’action : apportez du bien-être à vos salariés et vos étudiants !

En conclusion, cette enquête de terrain à confirmer le besoin de soutien des salariés et des étudiants du milieu médical.

Les directeurs d’établissements ont à cœur de mettre en place de solutions permettant à leur personnel d’améliorer leur qualité de vie au travail et de réduire le stress.

Ils envisagent ces actions comme une reconnaissance du travail effectué et donc une valorisation de leurs salariés permettant l’amélioration de l’ambiance générale au sein de leur structure.

Mon message est le suivant : « prenons soin de ceux qui soignent »

Envie de connaître le retour des personnes ayant bénéficiées de mon offre test, ne manquez pas mon article et abonnez-vous !

Christelle Colombet